Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de notre maison BBC

Coefficients thermiques, R, U, λ (Lamba), kesako?

Je vais essayer de faire simple dans l'explication sur les coefficients thermiques que vous pouvez trouver pour les matériaux.

 

Vous lisez par-ci par-là du R, du  U et du Lamba.

 

 

Le coefficient R:

 

C'est le coefficient de résistance thermique. Plus le R est élevé, meilleur est le produit en isolation.

 

Exemple: nos murs ont un coefficient R de 5 m².K/W, les combles ont un coefficient thermique de 7.5 m².K/W

 

Le R dépend de l'épaisseur. Plus vous mettez de laine de verre, plus votre coefficient de résistance thermique augmente.

 

Si avec 160mm de laine de verre j'ai un R=5, j'aurais avec 320mm de laine de verre un R=10

 

  WP 000044

 

 

Le coefficient U:

 

C'est le coefficient de transmission thermique. C'est l'inverse du R. C'est souvent utilisé pour les vitres et les portes.

 

Par exemple une fenêtre de coefficient U = 1.2 W/m².K revient à dire que vous avez une vitre de coefficient R = 1/1.2 = 0.83 m².K/W   

 

Donc plus le coefficient U est petit, meilleur est le produit en isolation.

 

A noter que pour les fenêtre on utilise la dénomination Uw (W pour window) qui est le coefficient de toute la vitre. A ne pas confondre avec le pas très utile Ug qui ne correspond qu'au coefficient du verre, c'est à dire sans tout ce qui entoure la vitre (PVC, Bois, Alu).

 

Pour une porte on utilise la dénomination Ud (d comme door). Notre porte à un coefficient de Ud = 1.6 W/m².K, c'est à dire un R = 1/1.6 = 0.625 m².K/W (bref, pas génial par rapport aux murs même si c'est très bon pour une porte).

 

 

20101221Riga

Le coefficient λ (lambda):

C'est le pouvoir isolant d'un matériau. Il sert a calculer le R (ou le U) du matériau que vous mettez. Bref, c'est sa capacité à conduire la chaleur en W/m.K

 

Plus le λ (lambda) est petit, meilleure est l'isolation.

 

Par exemple la laine de verre que nous mettons en oeuvre dans les murs à un λ (lambda) de 0.032 W/(m.K)  . C'est pour cela qu'elle est dénommé commercialement de la GR32. Celle dans nos combles à un λ = 0.04 W/(m.K)

 

Donc une épaisseur e = 300 mm  = 0.30 mètre d'épaisseur de laine de verre dont le λ = 0.04 W/(m.K) donne un

 

R = e / λ = 0.30 / 0.04 = 7.5 m².K/W

 

Dis autrement, à épaisseur égale, le produit avec le  λ le plus petit sera le meilleur isolant.

 

 

 

 

Ce que nous avons mis à la maison:

 

  λ  [W/(m.K)] R [m².K/W] U [W/m².K]
laine de verre pour les murs (épaisseur 160 mm) 0.032 5 0.2
laine de verre pour les combles (épaisseur 300 mm) 0.040 7.5 0.133
fenêtre (épaisseur 24 mm soit 4/16/4) 0.0336 0.71 1.4
porte Alu (épaisseur 72 mm) 0.1152 0.62 1.6

 

Bien évidemment, comme il y a plus de surfaces en murs et toiture qu'en fenêtres et portes, la priorité dans l'isolation revient aux murs.

 

Amusant: vous constatez que le λ du verre est à peu près le même que la laine de verre. Donc on pourrait obtenir coefficient de résistance thermique pour les murs en remplacant les 160 mm de laine de verre par 160 mm de verre. Après c'est juste une question de goût et de budget .

 

 

 

et au fait, parpaing/moellon vs brique?

 

Je passe sur la brique monomur qui semble un bon produit (R = 2.61 m².K/W)  pour parler plutôt du traditionel parpaing de 20 cm vs la brique traditionelle.

 

J'ai trouvé ces valeurs :

 

Parpains 20 (triple alvéoles):        R = 0.220 [m².K/W]

Brique creuse 20 (triple alvéole) : R = 0.370 [m².K/W]

 

Effectivement, la brique, comme on le dit souvent est mieux isolante que le parpaing. La différence est de 0.15 [m².K/W].

 

Est-ce qu'il vaut mieux mettre de la brique ou un peu plus de laine de verre pour une isolation équivalente?

 

0.15 [m².K/W] représente en fait 5 mm d'isolation de laine de verre :

Brique + 155 mm de laine de verre = Parpaing + 160 mm de laine de verre.

 

Donc bref, pour notre maison, nous n'avons pas trouvé cette différence suffisament significative et nous avons utilisé le parpaing (qui d'ailleurs était aussi nécessaire de part les portées et balcons). Mais voilà, vous savez maintenant la différence et pouvez faire votre choix en prenant le point de vue thermique.

 

Au final, il faudrait étudier les prix de chaque matériau, leur coût de mise en oeuvre, les performances phoniques et thermiques pour prendre en final ce qui vous convient le mieux à coefficient R équivalent.

 

N'hésitez pas à laisser des commentaires!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :